POUR LA MEMOIRE DE NOS ENFANTS (CALANQUES) (ED-/IV/6b+)

Date : 02/05/2009

Matériel
: 15 dégaines, rappel de 50 m
, beaucoup d'eau.


Niveau : 6b+


Partenaire : Nico

Remarque : Exceptionnelle !!!



D'après les commentaires glanés par ci par là sur le net, cette voie semble être incontournable. Bon, ben on va aller y voir alors...

D'après le site "denali" la voie fait 280m de haut et 370 m de développée.
La voie ce situe dans le Devenson.

Pour se rendre dans cet endroit sauvage, on emprunte une piste forestière puis un sentier raide qui nous mène sur le haut du Devenson.


En route pour le Devenson


On longe ensuite l'arête pour accéder au rappel 50 mètres après la croix de Gasquet (très facile à trouver).


Le Devenson au premier plan et Castelvieil derriére



A la recherche des rappels


Voilà ce qui est dit sur les rappels :


"Compte tenu de l'ambiance démoniaque qui règne dans ces rappels, un nom révélateur a été proposé pour cette ligne ouverte ( pour les 5 premiers rappels) par Guy Abert (Guide de Haute Montagne), Lionel Catsoyannis (Moniteur Breveté d'Etat d'escalade) et son père Léo Catsoyannis qui, espérons-le, ne s'offusqueront pas…: « Celui qui remontera d'ici-bas ne saura pas tout redire... ! ». Ce nom est écrit sur le petit cairn de départ des rappels.  Les 6 premiers rappels sont équipés en scellements. Les 2 derniers sont équipés en goujons."

Bon nous on a rien vu d'écrit...

On s'engage donc dans ces 8 rappels dont 2 en fil d'araignée qui vous font un peu frissonner.


C'est partie...



Nico dans le 4éme rappel...ambiance!




Nico toujours

Le dernier rappel se fait au dessus de l'eau et un jeté de corde est nécessaire pour venir récupérer la paroi et commencer la voie. 2 cordée nous rejoignent juste après la fin de nos rappels.

Bibi avant le dernier rappel


On s'arrête pour le jeté de corde


2 cordées nous rejoignent


Bon voilà ça doit faire 4h30 qu'on est partie de la voiture et on va enfin commencer à grimper...Enfin, grimper, traverser plutôt, car la voie commence par 2 longueurs en traversées, une en 5c puis une 6b. Le problème dans ces traversées, c'est que si tu tombes ben tu finis à l'eau. Je me fais donc une grosse peur dans la traversée en 6b ne voulant pas particulièrement finir à l'eau avec tout mon matos...Je rejoins Nico au relais déjà bien daubé par cette longueur athlétique.

Bibi dans la traversée en 6b

Voilà, après ces 2 longueurs ça commence à grimper vers le haut. Je pars dans une longueur en 5c absolument démente dans une espèce de cheminée. La longueur se finit par un trou dans lequel on doit passer pour venir faire relais plein gaz, droit au dessus de la grande bleu. Euh, pour le trou... il est pas bien bien large...vraiment pas large.

Nico dans L3

La longueur suivante est quelconque.

Puis vient la cinquième longueur. Voilà le descriptif de Denali sur cette longueur :

Fissure-cheminée effrayante  en 5+ avec des étroitures angoissantes...se soldant par un mur déversant en 6B. Un gaz à faire vomir...Ambiance démoniaque ... ! Les étroitures exigent réflexion et un ventre pas trop bedonnant...Relais dans une grotte suspendue. Attention au tirage. 50 mètres. Bivouac possible... ! Rentrer dans la grotte pour ressortir au-dessus. Relais en sortie plein gaz pour s'affranchir du tirage.

Heu...C'est à moi d'y aller là ? Bon OK. Finalement tout va bien jusqu'à la section en 6b qui me tue les bras. Je fini la longueur quelques peu à l'agonie. Nico me rejoins et coche la longueur. Bien ouèj. (A noter qu'il est bien pratique voir indispensable d'attacher son sac au baudrier si vous voulez passer dans la fissure.)

Viennent ensuite 2 longueurs en 6a+ en dalles magnifiques. Nico se prend une crampe à la main à la fin de sa longueur. Quant à moi je me prends une méchante crampe au bras gauche à la fin de la mienne.

Un cadre grandiose...


Nico dans L7


Re Nico



Vient maintenant le crux de la voie une fissure déversante en 6b+, 6c. C'est au tour de Nico de grimper. Il est à 2 doigts d'enchaîner la longueur. Chapeau, moi je suis éclaté.

La longueur suivante est un long 6a/b de 40m. C'est à mon tour d'y aller. Je bloque sur un pas par manque de concentration et m'énerve un peu sur ce #$£!§ de pas. Bon sa passe finalement mais je me serait quand même mis un vol...

On prend de la hauteur


Et voilà le clou du spectacle, la dernière longueur...Un chef d'œuvre!!! C'est à Nico d'y aller. 50 m en 6a+ d'une dalle aérienne d'anthologie en aragonite à trous et colonnettes sur un éperon très raide et rouge. Absolument exceptionnelle!!!


Dernière longueur...un chef d'œuvre de 50m!!!

Bibi dans cette dernière longueur...éclaté!

Re bibi.

Sortie de la voie

Nico en haut du Devenson






Voilà il est 20h on sort de la voie 11h après le premier rappel. On est éclaté et il reste 1h30 bien tassé pour retrouver la voiture. Bien évidement nous n'avons plus d'eau...sinon ça ne serait pas drôle...

On finit par rejoindre la caisse à 22h. On trace à Cassis tout puant et crasseux, les mains pleine de magnésie et d'égratignures. Autant vous dire qu'on tranche avec la couleur locale...On s'installe en terrasse :

- 2 pintes s'il vous plait!!!!






04/05/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres