LA CHAMBERIENNE 2010 (20 Km, 850 m de D+)

Date : 24/10/2010


Niveau : D+ : 850m ; 20Km


Remarque : Pluie, boue. Sensations géniales
!


Voilà déjà un an que je participais à la première édition de la Chambérienne. Je rempile cette année avec pour objectif un Top 20 et moins de 1h50. J'avais fini 38 éme en 1h55m47s en 2009. Je devais cette année également prendre ma revanche sur Franck. Ce ne sera malheureusement pas possible la faute à une fracture de fatigue. Ce sera donc un mano à mano entre mon frère et moi une vague de débinage ayant frappée mes collègues du labo !

 

Dimanche matin, 7h00, il pleut. Vers 8h00 nous allons faire nos 25 minutes d'échauffement puis regagnons l'appart pour se préparer. Je ne sais pas encore si je pars avec mon Kway où si je me la fais à la ricaine !

 

8h45, on gobe un gel et direction la ligne de départ place des éléphants. Nous retrouvons Franck venu nous encourager. Sarah est là ainsi que Justine qui assiste à sa première course !

 

9h00.  C'est parti !

 

Mon frère et moi collons à la tête, mais putain que ça part vite, certain on le niveau pour tenir mais il est clair que beaucoup ne l'ont pas, dont nous. Nous calmons donc vite le jeu.

A voir certaine personne exploser au bout de 10 minutes de course, on se demande s'ils savent qu'il y a 20 bornes à se farcir avec 850 mètres de dénivelé. Au bout d'un certain temps le rythme est trouvé, je suis très haut dans les tours (environs 90% de ma FCM) mais la ventilation est bonne. Nous sommes dans un groupe de 4-5 personnes que nous déposons dans les descentes et qui nous reprennent dans les montées. Derrière, personne en vu.

 

J'ai un petit coup de moins bien au niveau du passage dans les vignes et me fais légèrement distancer. Je serre donc les dents et rattrape tout ce petit monde dans la première véritable montée que nous ferons tous ensemble nous cassant la gueule aux même endroits à cause de la boue. 

 

Avant d'attaquer l'ascension vers la croix de la coche nous rattrapons un premier bonhomme. La montée se fait ensemble puis vers la moitié, bim, j'ai cette sensation qui fait que tu ne sens plus vraiment la douleur. J'en profite donc pour poser une accélération et lâcher le groupe puis dépasser un ancien qui tient sacrément la route puis, peu avant le sommet 2 autres bonhommes. J'engage ensuite la viande dans la descente bien glissante et dépose un autre mec avant d'arriver au deuxième ravito. Je ne m'arrête pas. Il y a maintenant une très longue cote sur route qui m'avait vu exploser l'année dernière. Cette année j'ai les cannes. J'ai un coureur en point de mire que je finis par doubler juste avant la fin de cette dernière difficulté. Je connais bien la partie qui nous reste et décide donc que je peux maintenant tout donner. Je suis au taquet et je me prends vraiment au jeu en jetant par moment un coup d'œil derrière pour voir si personne ne revient sur moi. Juste avant la dernière descente dans le parc au-dessus Curial je gratte un dernier coureur et fini pleine balle les 400 derniers mètres dans Chambéry pour boucler la course en 1h48m47s soit 7 minutes de mieux que l'année dernière. Je suis 22éme et j'ai mal aux mollets ! Mon frère fini 26éme en 1h51m10s !

Merci à Franck pour les photos !



Attente du départ





Mon frangin




On va y aller !




Moi et mon frère




C'est tipar !!!




C'est un flou artistique alors pas de commentaire !




Je finis pleine balle !!!




Mon frère arrive à son tour !




Happy !




Tient, Jéro ??? T'as couru en jean ?




Le bilan !




Le bilan bis !


26/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres