POINTES DE LA BLONNIERE : L'ARETE A MARION : II/AD+/5b (300 m)


L'ARETE A MARION OU POURQUOI SE MÉFIER DES NANAS...


Date : 27/09/2008


Niveau : 5bA0 max, III-IV en moyenne sur toute la voie


Partenaires : Thomas, Sarah, Eric, Cléo


Remarques : Course superbe, très aérienne, mais quand même assez longue...






Depuis le pilier Sud, je n'étais pas retourné en montagne et avais très peu grimpé. Un rapport de fin d'étude, une soutenance, un déménagement, de nombreux problèmes administratifs et l'absence de mon partenaire de cordée habituel y avaient largement contribué. Le manque de verticalité et de montagne commençant gravement à me tirailler, je propose à mon frère et sa copine de partir faire une petite course facile dans le massif des Aravis. L'arête à Marion me semble une course bien adaptée pour Sarah qui n'a que peu d'expérience en montagne mais possède une très bonne condition physique. De son coté, mon frère propose à un ami débutant, Eric, de nous accompagner…

Vendredi soir, je pars chez mon frère et Eric appel pour nous informer qu'il viendra avec sa copine…

 

- OK, pas de problème, mais attention, si la course n'est pas technique elle risque quand même d'être longue, il faut être sur que Cléo en est capable et savoir dans quoi vous vous engagez… 

- Bon OK on réfléchie et on vous appelle demain matin à 7h pour vous dire si on sera au col des Aravis ou pas.

 

Dans l'éventualité où Eric et Cléo viendraient, la solution sera de prendre Sarah et Cléo sur ma corde et de monter en flèche, mon frère prendra Eric sur sa corde. Ne les connaissant pas je suis serein pour le lendemain, la course ayant vraiment l'air rando. Tu parles d'une rando…

Samedi matin, on décolle de Lyon vers 6h.

7h, coup de téléphone :

- C'est Eric, bon on vient !

- OK, on se retrouve au col.

On arrive au col des Aravis vers 8h30, et à 9h on se dirige vers la combe à Marion.



Ça rigole, ça rigole...


On monte calmement, un peu trop calmement…Au 2/ 3 de la marche d'approche, un troupeau du CAF nous rattrape et on fini par arriver vers 11 h au pied de la voie. Les Cafistes n'ont pas encore attaqué. 4 cordées doivent partir avant que l'on se mette en route. Je commence déjà à avoir des doutes sur nos chances de sortir… M'enfin bon on verra bien.



Beaucoup trop calmement...


A 12 h je me lance enfin. Les filles grimpent plutôt bien et Cléo qui n'a pour seule expérience qu'une Via ferrata se débrouille vraiment pas mal. On passe la 3éme longueur avec le pas de A0 sans trop de souci, je me dis alors que ça doit pouvoir le faire.



 Cléo dans le pas de 5b



Suivie de Sarah


On s'engage donc sur l'arête et enchaînons les longueurs. Cléo étant vraiment débutante je rejette la possibilité de faire de la corde tendue. Inévitablement dans ces conditions, l'horaire explose. Néanmoins les Cafistes ne sont pas à plus d'une longueur de nous, ce qui me rassure quant à notre vitesse de progression.



Petite pose avant d'attaquer l'arête...


Bibi qui patiente...


Quelques part sur l'arête...



On se rapproche du sommet...



Cléo et Sarah me suivent


Pas si lent, mais bon le temps passe quand même et au fur et à mesure des longueurs je sens le moral de Cléo qui chute. Sarah quant à elle m'impressionne, les expériences que j'avais eues avec elle en compagnie du vide étaient comment dire…folklo. Aujourd'hui elle se confronte au vide volontairement, et coach Cléo durant les longueurs ; une bonne chose. On n'est plus qu'à 3 longueurs de la fin et il doit être 16 h. Je rassure Cléo en lui assurant que la fin est proche…son moral continue de chuter malgré tout. J'appréhende un peu la dernière longueur en espérant qu'elle ne bloquera pas, mais reste confiant. Je pars dans la 11éme longueurs, qui est par ailleurs très aérienne, et arrive au relais.


Après cette longueur il n'en restera plus que 2


Je remarque que depuis le relais il semble aisé de rejoindre la combe de descente.

Une réflexion me traverse alors l'esprit : « Putain je suis sur qu'elles vont succomber à la tentation… »

Cléo arrive suivit de Sarah. Je prends les devants :

- Regarde Cléo, il reste cette dalle en 4a, puis une dernière longueur et c'est le sommet.

- J'espère, par ce que je commence à angoisser grave…

- Hé Benjam, on doit pouvoir descendre par là, c'est ici la descente non ? me lance Sarah

 

 Une deuxième pensée me traverse alors l'esprit : « Putain, et voilà j'en étais sûr, trop prévisibles ces nanas… »

 

- ...

 

Et là, trop con, je lui dis que ça doit être jouable. Je les mouline alors toutes les 2 dans le pierrier et là, il s'avère que c'est quand même vachement raide et casse gueule. Du relais ça me semblait tranquille de rejoindre l'itinéraire de descente, mais il est clair que j'aurai dût insister pour sortir au sommet ça nous aurai évité une galère.


Nos 2 chères demoiselles sont donc en bas, piquées sur le pierrier :

- BENJAM !!!, c'est quand même raide là…

- Ben ouais mais fallait y penser avant (je suis gravement énervé)

Thomas me rejoint au relais et mouline à son tour Eric pour qu'il rejoigne les filles et vois comment descendre. Il nous informe qu'il n'y a pas de problème :

 

- C'est bon, ça passe ici…

- Je le sens pas trop moi, nous crie Sarah.

 

OK, bon je pensais encore jouable de faire le sommet avec mon frère et de les rejoindre dans la descente, mais là, non, on descend et on les rejoint. On tire donc un rappel dans ce terrain pourri et on les rejoint. Dans l'énervement je rappel la corde sans faire attention au petit nœud au bout de ce !§@*$ de brin de corde bleu…Et voilà, le bouquet final, mon rappel est coincé… Je fais confiance à Eric et il descend avec les filles. Mon frère et moi on s'atèle à récupérer le rappel. Mon frère tente de remonter vers le relais mais le caillou vraiment pourri ne l'inspire guère. J'y vais donc et réussis à rejoindre le relais en me faisant le plus léger possible sur mes appuis. Ouf c'est bon, la corde est récupérée, lovée, et on s'apprête à descendre. Je vais voir avec mon frère en haut du pierrier s'il est possible de rejoindre le col d'où part le vrai itinéraire de descente, et effectivement on le rejoint aisément par 1 ou 2 petit pas, certes vertigineux, mais aisés et protégeables. Eric et les filles, eux, ont décidé de descendre le pierrier et de rejoindre la sente au mieux…


Mon frère et moi au col, les filles et Eric plus bas dans la combe



 Nous avons buté juste avant cette superbe dalle..........


On se retrouve finalement sur le bon itinéraire. Pffffuiiiiiiii, je suis soulagé. Je regrette quand même mes prises de décision, j'étais le plus expérimenté et je n'aurais jamais dus mouliner les filles mais plutôt insisté et sortir par le sommet. Une fois descendu j'aurai dus les rejoindre immédiatement, et les faire passer par le haut du pierrier en protégeant le passage… M'enfin bon je la connais pas moi cette Cléo, je me sens pas de la forcé et pis… et pis voilà, je suis pas guide non plus.

On se fait prendre par la nuit durant la descente mais à 21h on est à la voiture. Eric et Cléo arrivent quelques minutes après. Je suis rassuré, Cléo est, malgré toute cette aventure, ravis de sa journée, Eric et Sarah également. Moi je m'en veux un peu des conneries que j'ai fait, mais bon je ne savais pas la veille que j'aurai sur ma corde une débutante complète et sans condition physique. Il faut quand même souligner que la course est longue et surtout très aérienne, et à ce titre Cléo s'est franchement bien débrouillée.

 

Bon c'est pas tout çà mais il fait faim et soif maintenant. Il est 21h30, il faut qu'on file sur Albertville pour trouver un resto. A l'unanimité le bœuf sera notre remontant (avec une bonne bière ça va sans dire…). On se retrouve alors au Buffalo Grill d'Albertville et après 350 g de bœuf sanguinolent, une bassine de frite et une bonne bière, nous reprenons la route. Mon frère Sarah et moi direction Lyon, Cléo et Eric direction Grenoble. Sarah est déjà endormis lors ce que l'on sort du parking du Buffalo Grill, idem pour Cléo…Ah ces nanas…


Album photo : ICI



29/09/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres