VUE DE L'EXTERIEUR (ED/I/7a)

Date : 26/09/2009

Matériel
: 12 dégaines, sangles et une bonne paire de bras.


Niveau : 7a (6c obligatoire)


Partenaire : JC


Remarque : C'est plus que raide, c'est conti, bref c'est dément !


Direction Presle ce samedi  pour se faire une grande voie qui allume un peu avant de partir mardi direction le Maroc pour aller s'user la peau des doigts dans les big wall berbère.

Le programme du jour donc : Vue de l'extérieur.

6b+/6c/7a/6c/7a/7a

 

Un des colloques de JC, Raoul, et un ami à lui nous accompagnent à Presles et partent dans Topomaniak histoire que l'on grimpe à coté. 2 autres cordées sont dans Chrysanthème. Nico et Jéro eux sont partis dans Nid d'aigle (voir son compte rendu sur son blog montagnaddiction).

 

On conclue avec JC que c'est à moi d'ouvrir les hostilités. Bon ben c'est partie, le 6b+ commence par un surplomb qui donne un peu le ton de la voie, le reste déroule mieux. On fait relais sous une terrasse au pied d'un grand dièdre. JC part ensuite dans une longueur en 6c très raide. Viens ensuite une longueur en 7a démente qui débouche sur la vire. Ca y est je commence à pousser des cris de mec à l'agonie, ça n'est pas fini tout le petit monde qui grimpe dans le coin va en profiter...

Suite à ce 7a viens un 6c qui engage un poil, c'est JC qui s'y colle, c'est raide, c'est technique et c'est long...Après ça, on se trouve sous de superbes colonnettes, ça déverse grave. Toutes les autres voies traversent à cet endroit là pour éviter ces surplombs. Nous on part droit dedans. C'est à mon tour. Je pars donc dans ces colonnettes et là, c'est le pied total, un vide à te retourner le bide, des bacasses qu'il faut aller chercher au prix de grands mouvements. J'agrémente cette longueur de nombreux cris bestiaux qui doivent un peu faire halluciner les cordées dans chrysanthème. Finalement j'arrive au relais avec du yaourt dans les bras. JC me rejoint, il a également bien pris son pied. Bon pour la dernière longueur on s'envoie dans un énorme toit avec un pas de bloc en 7a assez abominable, la suite est plus facile et de toute beauté. Une fissure un peu renfougne nous sert de cerise sur le gâteau. Et voilà on est sortie, Raoul et Klemens sortent en même temps que nous de topomaniak. Je crois que je n'ai jamais eu autant les bras éclatés. Comme il se doit on s'envoie une bière chez Ezio où je croise encore une fois Fabrice et Lucie, décidément le monde des grimpeurs est bien petit. Retour sympa de nuit et sous la flotte sur Chambé...





Raoul L2 de Topomaniak


Raoul L2 de Topomaniak


JC dans L3 de vue de l'extèrieur (7a)


JC dans L3 de vue de l'extèrieur (7a)


Klemens dans l'avant dernière longeur de Topomaniak


Klemens dans l'avant dernière longeur de Topomaniak


Klemens dans l'avant dernière longeur de Topomaniak


Klemens dans l'avant dernière longeur de Topomaniak


JC à la fin de L5 en 7a absolument majeur


JC à la fin de L5 en 7a absolument majeur


JC qui rigole à une de mes conneries sur le chemin du retour




27/09/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres