MES DEBUTS EN CASCADE DE GLACE A LA GRAVE

Date : 5-6/01/2008

Partenaire : JC, Daniel, Marine





Le CAF de St Étienne organisait en ce week-end une initiation à la cascade de glace. Je suis bien évidemment partant. C'est à l'occasion de ce week-end que j'ai rencontré JC avec qui je vais faire pas mal de voies par la suite. N'ayant pas de matos pour cette activité je m'en procure chez Expe à St Etienne.

La destination choisie est la Grave. Nous improviserons là bas pour le choix de la cascade. En ce début de week-end le temps est très maussade mais çà tient encore à peu près. Sur la route de la Grave nous décidons de partir faire une cascade sur la droite de la route à 20 minutes de marche. Arrivé au pied de la cascade JC se prend un petit caillou sur le bras... il peut à peine le bouger. On décide de s'arracher d'ici. On est début janvier et il fait vraiment doux, résultat on se fait parpiné. En descendant, je me prends une méchante glissade du fait de l'absence d'antibotte sous mes crampons...



La cascade qui parpine...

On se rabat finalement sur les "Moulins". Une cascade vraiment au bord de la route mais idéal pour l'initiation. Ce jour là je ferais donc mes premières armes sur la glace, j'apprendrai également à concevoir un relais sur broches ou un abalakof. Je retrouve des similitudes dans les gestes avec l'escalade bien que les mollets travaillent beaucoup plus (je trouve).

Le soir on se dirige vers le gîte de la grave, 1 ou 2 bières un bon repas et au lit. Le lendemain à 6h, il pleut... On est le 6 janvier... Un peu dépité, on ne sait que faire. Finalement on s'apprête à renoncer et à rentrer sur Sainté mais on s'arrête quand même de nouveau au moulin. C'est décidé, je me la tente en tête...

Je m'équipe donc d'une dizaine de broche, la longueur fait quasi 60 mètres avec un relais chaîné au bout. J'attaque et pose la première broche sans trop de difficulté. La seconde est un peu plus dure à mettre et la troisième je galère totalement à amorcer la broche dans la glace. Les moments passés à poser les broches sont extrêmement éprouvant pour les mollets. Je finis par arrivé au relais après avoir passé au moins 20 minutes dans la longueur. Je suis rincé (dans tous les sens du terme)...



Pose de la seconde broche...


Un style disons...particulier.

Je n'ai pas trouvé la longueur très dure techniquement, ce n'était pas très raide et on trouvait pas mal de relief pour les pieds. Néanmoins j'ai trouvé l'expérience très éprouvante moralement et physiquement. En effet, être 5-6 mètres au-dessus une broche n'a rien à voir avec la même configuration en escalade au-dessus d'un spit. Je viens d'acquérir une paire de piolet tractions, je suis ultra motivé pour dévorer de la cascade l'hiver qui vient...


05/01/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres