LA DISCRETE (PRESLES) (TD/I/250m)

Date : 10/04/2010

Matériel
: 14 dégaines, sangles.


Niveau : 6b obligatoire


Partenaire : Jéronimo


Remarque : Discrète mais marquante...


Bon ben encore une sacrée journée...Partis pour faire "le temps des Guenilles" on se fait devancer de peu par une cordée qui nous nargue en nous lançant un "c'est con on est juste devant vous..."


- OK, on se barre je ne veux pas grimper derrière eux !


Je propose à Jéro d'aller faire "la discrète" qui me semble d'un niveau semblable. C'est partis donc pour cette voie ou plusieurs de mes connaissances grimpantes ont vécu des aventures marquantes.


Je pars devant pour la première longueur, un 6b de 40m avec 2 pas de bloc qui me fument les bras d'entrée de jeu (je n'ai pas retouché au cailloux depuis le moi de novembre...). Jéro me rejoint, non sans peine, puis je pars dans le second 6b plus court mais avec un départ bloc bien abo (je trouve).



La vire aux biquettes



Première longueur en 6b



Jéro arrive au relais


Bon Jéro ne se sent pas, je vais tout faire devant...Au départ de L3 ne faites pas les pimpims comme moi, il y a un spit à gauche du relais, ça vous évitera de vous mettre terreur pour clipper le premier point...Cette longueur est très belle, un magnifique dièdre de 30 mètre. 



L3, un superbe diédre



Jéro prend la pose



Belle ambiance



Belle ambiance


Sous le relais


La 4 éme longueur est très courte, on traverse à droite à l'horizontal sur 10 mètres puis une fissure sur 10 mètres et relais à droite sur la vire. Vient ensuite une superbe fissure en 6a de 25 mètres. Un conseil, fouillez bien à l'intérieur de la fissure, on trouve tout ce qu'il faut. Pour un 6a, je lutte quand même pas mal...va falloir s'y remettre. Enfin, voilà la longueur majeure de la voie, un 6b de 45 mètres, raide voir légèrement déversant sur bonnes prises, il y a un pas de traversée sur la gauche un peu plus soutenu que le reste. 



Sur la vire de L4



Fin de la fissure de L5



Jéro dans le 6b, L6



La longueur qui suit va remettre en question toute notre fin de journée (à la base je devais être à chambé pour 18 h...). La ligne de spit part dans les surplombs, je m'élance donc et suit la ligne...Sauf que si j'avais eu le topo C2C, j'aurais pu lire :


" cheminée étroite puis traversée à droite 10m sous un gros surplomb, puis prendre la fissure de droite (attention à gauche une ligne plus dure : "les vis de la facilité") 45m"


Moi je suis parti dans "les vis de la facilité", tu parles de "facilités". Bon la longueur est superbe. Je fais relais sur une vire puis Jéro me rejoint. Je commence à être sacrément roti de tout enquiller en tête et j'ai un peu le moral dans les fives ten. Je m'élance dans la longueur suivante, je le sens pas, je clippe le 4éme point et devant moi, c'est lisse comme une toile cirée, le prochain point me semble bien trop loin pour artifer. 


Putain je le crois pas, je vais buter à Presles. 


Bon c'est officiel, je ne passe pas. Hop, un maillon dans le spit et retour au relais. 

Bon Jéro il va falloir que tu sois fort très fort, en un mot comme en cent, il faut redescendre en rappel. (pas moyen de récupérer la voie, on est trop désaxé)


Les jambes de Jéro prennent soudain une certaine indépendance.


Ce qui me rassure c'est qu'il y a déjà un maillon de réchappe au relais. Bon je pose le rappel et pars plein gaz. Au bout de 40 mètres je trouve un spit avec un maillon sur ma droite, je m'arrête. Jéro me rejoint, grosse ambiance...Je repars et trouve un autre relais plein gaz, on lâche un maillon.


Bon bref, c'est même pas drôle, la descente se déroule nickel, même pas une petite frayeur avec une corde qui ne revient pas.


Finalement à 19h on se retrouve au départ de la voie. Mon train est partis, il faut remonter au parking, trouver de l'essence et rentrer. Une grosse journée !





12/04/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres